Cliquez sur une touche pour accéder au menu Accueil Les débuts de l'accordéon Un peu d'histoire Anatomie d'un accordéon Anatomie d'un accordéon Les accordéons François Dedenis L'accordéon vu de la province Commande et expédition d'un accordéon Le catalogue de 1913 Le catalogue de 1921 Le catalogue de 1925 Le catalogue de 1934 Le catalogue de 1937 La saga d'une vedette Le diatonique 1 rangée Le diatonique 2 rangées Le diatonique 3 rangées Le chromatique Les questions Les liens A propos du site Pour nous contacter

François DEDENIS nait à Faux-la-Montagne, dans la Creuse, en 1866. Il est le second d'une famille de quatre enfants.

Son père, Antoine DEDENIS est né en 1835 à Tarnac, en Corrèze, et exerce le métier de scieur de long. François restera dans le milieu du bois et deviendra menuisier ébéniste.

La famille s'installe à Brive en 1874. Il ouvrira son atelier de menuiserie dans la maison familiale, à l'angle de la rue Blaise-Raynal et de la rue Dubois.

François Dedenis dans son usine

La mère de François décède à l'âge de 36 ans laissant les deux enfants survivant, Marie-Anne l'ainée âgée de 18 ans et François, 13 ans, à la charge de son époux.

C'est ce dévouement qui explique peut être l'attachement de François pour son père. Antoine DEDENIS vivra toute sa vie chez son fils jusqu'en 1927 où il décède à l'âge de 91 ans.

François gardera de ses origines modestes la volonté d'améliorer la condition de ses ouvriers, allant jusqu'à créer une Mutuelle assurant la moitié du salaire quotidien à ses employés malades.

Histoire et légende se confondent parfois. Ainsi l'émergence de l'accordéon en Corrèze tient-elle un peu des deux.

Page suivante

 

Suivant Dernier
Comment naviguer sur le site