Cliquez sur une touche pour accéder au menu Accueil Les débuts de l'accordéon Un peu d'histoire Anatomie d'un accordéon Anatomie d'un accordéon Les accordéons François Dedenis L'accordéon vu de la province Commande et expédition d'un accordéon Le catalogue de 1913 Le catalogue de 1921 Le catalogue de 1925 Le catalogue de 1934 Le catalogue de 1937 La saga d'une vedette Le diatonique 1 rangée Le diatonique 2 rangées Le diatonique 3 rangées Le chromatique Les questions Les liens A propos du site Pour nous contacter

Le bois d'aulne est débité à la scie à ruban puis transformé à la dégauchisseuse et la raboteuse en planches lisses.

Les panneaux sont ensuite ornés de bordures de mosaïque et de motifs avant d'être vernis. A partir de 1934, un placage de celluloïde et de nacrolaque remplace le vernis et les décorations.

Les panneaux sont ensuite découpés pour former caisses, sommiers ou claviers.

Atelier de menuiserie rue Fieyre

Les ouvriers réalisent les opérations de montage et assemblent les pièces constituant l'accordéon.

Les lames sont fabriquées dans l'usine même, au sous-sol. Lorsqu'elles parviennent à l'atelier, elles ne sont que grossièrement accordées.

L'accordage définitif se fait dans un atelier situé au fond de l'atelier de montage.

Avant d'être livré à la vente, l'accordéon sera vérifié une dernière fois.

Atelier de montage rue Fieyre
Extraits du catalogue de 1934

 

Premier Précédent
Comment naviguer sur le site