Cliquez sur une touche pour accéder au menu Accueil Les débuts de l'accordéon Un peu d'histoire Anatomie d'un accordéon Anatomie d'un accordéon Les accordéons François Dedenis L'accordéon vu de la province Commande et expédition d'un accordéon Le catalogue de 1913 Le catalogue de 1921 Le catalogue de 1925 Le catalogue de 1934 Le catalogue de 1937 La saga d'une vedette Le diatonique 1 rangée Le diatonique 2 rangées Le diatonique 3 rangées Le chromatique Les questions Les liens A propos du site Pour nous contacter
La Manufacture François DEDENIS ne vendait-elle que sa production ?

 

Dans un entretien avec Olivier DURIF, François POUMARA, accordeur cher MAUGEIN, mentionne le fait que DEDENIS ne fabriquait pas toutes les pièces de ses accordéons, en particulier les anches.

Dans les années 20, François DEDENIS s'est senti menacé par les vendeurs qui distribuaient ou apposaient leur marque sur des accordéons fabriqués de l'étranger, tout particulièrement en Allemagne. Pour montrer sa différence, il joignait à son catalogue des certificats montrant qu'il fabriquait réellement les instruments qu'il vendait.

François POUMARA souligne le coût important pour MAUGEIN lorsque la société décida, en 1938, l'achat de machines destinées à fabriquer les anches. François DEDENIS n'avait sans doute pas les moyens d'un tel investissement dans les premières années mais les catalogues des années 20 mentionnent la présence de machines pour la fabrication des lames. Cet atelier sera modernisé et occupera une partie du sous-sol de la nouvelle usine de la rue Jean Fieyre.
Certificat de la mairie de Brive

Si on regarde avec attention certains modèles proposés dans les catalogues, on peut être surpris de trouver des accordéons semblables chez les concurrents.

Vous trouverez un petit tour d'horizon dans la page suivante

Accordéon diatonique dans le catalogue de 1929
Certains accordéons, comme les accordéons "mixtes", à touches piano et chromatiques présentés dans le catalogue de 1922, présentent une particularité. Alors qu'habituellement (voir cette page) les plaques étaient collées à la cire sur les sommiers et clouées, ces instruments ont leurs plaques vissées sur peau. Est-ce le signe d'une provenance extérieure à la Manufacture ou d'une tentative sur des instruments sortant de la production traditionnelle ?

 

Page suivante

 

Premier Précédent Suivant Dernier
Comment naviguer sur le site